TÊTE DE VEAU !

Bonsoir à tous les affamés de la Tête de Veau. Celle-ci se présentera en sauce gribiche le 09/02 prochain à midi. Je demande à tous ceux qui souhaitent et peuvent venir la déguster de se manifester très rapidement pour donner un ordre de grandeur de la Tablée à la restauratrice du Plaisance. Pour cela il suffit de m'envoyer un email à mon adresse qui est toujours:  " philippelambertcoincoin@yahoo.fr"
 Il n'y a pas d'exclusions, tout le monde est accepté, même les chauves, les barbus, les poilus, les gringalets, les petits, les gros, les grands, les bien cuissus...l'essentiel étant que chacun vienne accompagné...de sa bonne humeur. 
MENU :
  • potage
  • terrine maison
  • tête de veau et sa langue
  • fromage
  • dessert
  • vin compris
Pour la modique somme de : 28 €
Merci à vous pour votre célérité.
Votre serviteur Philippe
philippelambertcoincoin@yahoo.fr

A voir les mines réjouies et les estomacs rebondis, ça ne s'est pas trop mal passé !!!

                                Question existentielle de Philippe Lambert

 

               Cela fait longtemps que cette question me taraude et elle est plutôt un peu philosophique. Elle me revient fréquemment à l’occasion de « gueuletons » quand elle ne me revient pas lors des repas quotidiens. Une maxime dit que l’on est ce que l’on mange !

               Le repas de la  tête de veau 2024 du C.V.G. s’est bien passé  une fois de plus en ce 9 février, celle—ci n’est pas restée en travers de la gorge des  vingt cinq hédonistes qui ont sacrifié au rite de la délectation baveuse annuelle.  Pour autant la satisfaction digestive du micro biote m’interpelle. Pourquoi  faut-il que pour satisfaire notre besoin énergétique nous soyons obligés de sacrifier une tête de jeune bovin qui ne demandait qu’à vivre ?  Et question subsidiaire serai- je donc un bovin et aurais-une tête de veau ? 

               La théorie de l’Evolution nous apprend que les plantes sont  généralement autotrophes et les animaux, dont les êtres humains, hétérotrophes, même s’il y a quelques exceptions pour les plantes carnivores. C'est-à-dire que les premières se nourrissent par elles même en pratiquant la photosynthèse alors que les seconds sont obligés de dévorer les autres, soit d’autres animaux quand ils ne sont plus anthropophages,  et ou des plantes.

               Pourquoi le Créateur, ou l’Evolution,  a-t-il permis  cette pratique hétérotrophe qui semble  suicidaire pour le phénomène Vital si l’on pousse le raisonnement jusqu’à l’absurde.

               Mais bon sang, mais c’est bien sûr ! Tout simplement pour  permettre aux  « vulgum pecus » que nous sommes, nous cyclos, de pouvoir déguster une bonne tête de veau régénératrice.  En effet sous l’action des mandibules, des acides, des enzymes  et l’attaque du micro biote au milieu des villosités, les angéliques  joues, bajoues et babines du bovidé se transforment  en  nutriments qui passent après une visite dans le foie dans le sang pour nourrir nos eucaryotes. Oui, ces petites cellules, êtres vivants qui nous composent et qui ont d’autant plus faim que l’on a bien pédalé, même si ce n’est pas dans la choucroute. Au cours de sa décomposition cette bonne tête de veau se retrouve transformée en  protéines, glucides et lipides bien connus. Puis ces nutriments sous l’effet de la métabolisation dans les mitochondries des cellules eucaryotes se trouvent eux-mêmes transformés en adénosine triphosphate, le fameux ATP. Ce dernier va servir après bien des transformations dont je passe les  noms à produire l’énergie de contraction des cellules et par là des fibres musculaires. Ouf ! Quelle indigestion! On est ce que l’on mange ! Nous avons donc la réponse à  cette question subsidiaire puisque au cours de tous ces processus l’ADN du bovin est décomposé lui aussi et nos cellules restent  à l’abri  d’un foisonnement héréditaire. Donc je ne suis pas un veau.

                 Quant à la question  existentielle il n’y a pas, à ma connaissance, de réponse en l’état actuel des recherches  scientifiques et philosophiques. Il est vrai que si nous étions autotrophes nous n’aurions pas la délectation de l’ensemble du système digestif, mais les plantes ne nous ont jamais dit qu’elles n’éprouvent pas de plaisir dans la photosynthèse.

                 Conclusion : poursuivons nos agapes épicuriennes sans nous poser trop de questions.   Merci  de m’avoir suivi jusqu’au bout et rendez vous à la prochaine dégustation.

                     Philippe

 


GALETTE ET CIDRE !


compte rendu de la réunion de bureau du 1er FEVRIER 2024

 

Excusés : Philippe LE MOAL, Francis MONTEIL, Marinette RASTOIX.

 

1-Approbation du compte rendu de la réunion du 10 janvier 2024 : Marie fait remarquer une erreur de saisie de date dans le paragraphe « 9-Maxi-Verte VTT 2025». Il convient de remplacer le 19 mai par le 29 mai. Cette correction étant apportée, le compte rendu est adopté. 

 

2-Effectifs 2024 : 

• 65 licenciés dont 2 nouveaux, Patrick CARUDEL et Frédéric ROUCHIÉ à qui le bureau souhaite la bienvenue ; 

• 5 doubles affiliés : Claude BÉRARD, Geneviève GARY, Catherine HERY, Valérie LE FAUCHEUR, Georges LEBIGOT ; 

• 13 sympathisants : Marie-France BLONDY, Évelyne BOUILLAGUET, Colette BOURZAT, René COMBY, Marie-Christine FEIX, Denise FRANÇOIS, Jean-Pierre GALAUD, Jeannot GAUCHER, Éliane MOURLON BARDY, Monique PAGNOUX, Daniel ROCHE, Catherine SEGONDS, Marie-Christine SOULIER.

 

José FERNANDES a évoqué son intention de reprendre une licence au CVG, club qu’il a quitté en 2017. En raison des divers problèmes relationnels rencontrés à plusieurs reprises avec des adhérents de notre club, le bureau décide de lui refuser sa demande d’adhésion au CVG et de lui conseiller de s’adresser à un autre club de la FFCT. 

 

3-Galette le dimanche 14 janvier 2024 : une cinquantaine de personnes ont apprécié la convivialité de cette fin d’après-midi. Des adhérents s’étaient excusés en raison de contraintes personnelles. Les membres du bureau décident de reconduire pour 2025 cette formule d’un dimanche vers 16 h, et toujours dans la salle d’Ussac. Un grand merci à Laurent et Jean-François pour la préparation de la salle et le service !

 

4-Brive-Rocamadour, le dimanche 24 mars : environ 25 personnes ont participé à cette 3e réunion de calage pour faire le point des décisions déjà prises et celles à venir. Pour l’essentiel : l’organisation générale est en bonne voie, la quasi-totalité de nos adhérents sont positionnés sur des tâches ou des fonctions nécessaires à la préparation et au bon déroulement de notre manifestation phare. Cette année, nous avons pas mal allégé nos frais de structure en changeant de site d’arrivée à Rocamadour et investissons en communication et en animation sur le site d’arrivée. 

 

Ce jour une douzaine de marcheurs ont effectué la reconnaissance des parcours, marche et trail. 

La reconnaissance du grand parcours route de 120 km est prévu le samedi 9 mars, avec un départ probable de Lissac-sur-Couze à 10 h. Chaque groupe se gérera et chacun prévoira son casse-croûte.

 

5-Sorties excentrées :

• Mercredi 27 mars : sortie « Périgord blanc » proposée par Pierre au départ de Juillac ;

• Vendredi 26 avril ;

• Mercredi 15 mai.

L’organisation d’une sortie excentrée n’étant pas que du ressort d’un membre du bureau, n’hésitez pas à nous soumettre des propositions !

 

6-Informations et questions diverses :

• Bilan d’activités du CVG en 2023 établi par la FFCT : une subvention de 376 € a été versée au CVG dont 350 € pour la randonnée Brive-Rocamadour labelisée Verte-Tout-Terrain ;

 

• Assurance Rose des Vents, randonnée permanente : saisir le nombre de 3 participants sur le site de la fédération ;

 

• 1re rencontre « mobilité » à l’initiative de M. Roland GARNIER, président de l’OME, l’office municipal de l’environnement, le jeudi 7 mars, de 10 h à 12 h 30 : présence de Marie et Joël.

 


BRIVE ROCAMADOUR 2024 est lancé !!!!

Toutes les bonnes volontés sont bienvenues.

Afin d'organiser cette prochaine édition qui verra pas mal de nouveautés, merci de dire à Patrice ou à Pierre si vous serez disponibles le 24 MARS 2024.

PLUS DE PRECISIONS SUR L'ORGANISATION TRES PROCHAINEMENT !



Les informations du club & des  diverses associations de Brive

(sport, théâtre, danse etc.)

à consulter régulièrement





les séjours 2023


les séjours 2024

séjour d'été du 16 au 23 juin 2024

Pour toutes celles et tous ceux qui se sont inscrits au séjour d'été en Ardèche, le solde de 300€ est à verser avant le 30 avril 2024.

Si vous souhaitez payer en 2 fois, merci de contacter Marie par mail.



Tout savoir sur

la roue de vélo...

 

SOMMAIRE

  • prix
  • matériaux
  • performance



vous aimez le vélo pour les promenades tranquilles sur nos belles routes ou pour de cuisantes parties de manivelles, nous vous accueillerons avec plaisir au sein du

CVG BRIVE.

Sorties hebdomadaires, week-ends et séjours dans la bonne humeur.

Rejoignez-nous !

Venez participer à quelques sorties découvertes.

Vous découvrirez à votre rythme les sorties et groupes qui vous conviennent.


Photos 2022

Photos 2023

Brive-Rocamadour

ancien site


facebook

instagram



Le contenu de Powr.io ne s’affiche pas du fait de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d’utilisation des cookies (fonctionnels et marketing) pour accepter la politique d’utilisation des cookies de Powr.io et afficher le contenu. Pour plus d’informations, consultez la politique de confidentialité de Powr.io.